7 Octobre 2014

Instruments

Pour détecter le maximum d'exoplanètes autour d'étoiles variées et avec des périodes longues, il faut :

  • un grand champ de vue ;
  • une grande surface collectrice large ;
  • une durée de mission longue.

Pour répondre aux deux premières exigences, le concept retenu est celui de 32 télescopes identiques groupés en 4 groupes de 8. Les 8 télescopes d'un groupe observent le même champ. Les 4 groupes sont dépointés les uns par rapport aux autres de façon à ce que leurs champs se recouvrent partiellement. Ce concept permet d'augmenter le rapport signal à bruit de certaines zones du champ, par exemple la partie centrale du champ Plato est observée simultanément avec 32 télescopes. Ce concept répond également à un besoin de fiabilité : la perte d'un télescope a un impact limité sur la mission.

2 télescopes supplémentaires, dit "rapides", sont ajoutés pour assurer le pointage fin du satellite.

Le champ de vue total de Plato est d'environ 2250 degrés carrés.

Le champ de vue de PLATO

Le champ de vue de Plato. Les champs des quatre groupes de télescopes se recouvrent partiellement, augmentant le rapport signal sur bruit dans les zones de recouvrement.

Les télescopes comportent 6 lentilles et présentent les caractéristiques suivantes :

  • 4 CCDs avec des pixels de 18 µm
  • 4510 x 4510 pixels par CCD
  • Hauteur total (sans baffle) : environ 37 cm
  • Masse : environ 13,2 kg
  • Cadence de lecture : 25 s (2,5 s pour les 2 caméras rapides)

Vue d'un des télescopes
Vue d'un des télescopes

16 calculateurs (+2 pour les 2 caméras rapides) assurent le traitement des données fournies par les télescopes : courbes de lumière, centroïdes, imagettes, et les transmettent à l'Unité de Contrôle Instrument (ICU), qui assure la concaténation des informations pour envoi vers le sol, ainsi que le relai des commandes du sol.

La masse totale de la charge utile de Plato est d'environ 600 kg, et sa consommation de près de 800 W. Elle produit 103 Gb de données chaque jour.